Werewolf_Calendar___March_by_Novawuff

(peinture de l'incroyable Novawuff)

Chapitre 1 : Pleine Lune.

Ca avait commencé une nuit et puis ça ne l’avait plus quitté.

Elle ne dormait plus. Elle ne VOULAIT plus dormir. Car à chaque fois qu’elle fermait les yeux, c’était pour voir SES yeux brillants, SES dents blanches et pointues dégoulinante de baves, SES griffes raclant la terre, SES muscles se bandant pour lui sauter dessus.

Elle se réveillait alors en hurlant, la sueur envahissant son front et le souffle court. Ramenant sa couette jusqu’à son cou, elle se pelotonnait en boule pour se protéger, retenant ses larmes.

Cela faisait maintenant plus de trois ans qu’elle retenait le loup la nuit et personne ne le savait.

***

Arisa fit un bond pour contourner le chien qui jappait en sa direction, retenu par sa laisse.

-Grr, sale petit roquet ! Grogna-t-elle en revenant sur le trottoir.

-Il ne va pas te manger tu sais, commenta Mimiko en couvant du regard la petite bestiole.

-C’est comme ça, j’ai horreur des chiens, grommela Arisa avant de continuer : Depuis que l’autre m’a sauté dessus pour me mordre…

Instinctivement, elle jeta un regard où elle savait se trouver la trace en croissant de lune qui ornait son bras.

-Mais eux semblent bien t’aimer, ce n’est pas mon cas…

Arisa grommela alors dans sa barbe que c’était toujours comme ça les animaux adoraient ceux qui les détestaient.

Mais au fond d’elle, elle se mordit l’intérieur des joues car elle comprenait très bien les jappements des chiens…

La plupart étaient attiré par elle, car il reconnaissait sa dominance sur eux, d’autre hélas, plus gros, plus méchant, ne perdaient pas une occasion de tirer un grand coup sur leur laisse pour essayer de l’égorger et la chasser de ce qu’il considérait comme « leur territoire ».

Elle poussa un soupir agacé et allongea le pas sans s’en apercevoir, obligeant ainsi Mimiko, moins rapide, à trottiner derrière elle.

La nuit commençait à tomber et les deux jeunes filles ne purent s’empêcher de contempler la magnifique pleine lune qui commençait à rayonner sereinement au dessus des arbres du parc.

-Je vais surement faire des cauchemars cette nuit, déclara alors la brune. J’en fais toujours quand la lune est pleine.

*Moi c’est tout le long du cycle lunaire que je cauchemarde… *

Il était vrai qu’à la nouvelle lune, le loup semblait s’éloigner.